lien sur la page d'accueil du site bnf.fr
RAMEAU - Répertoire d'autorité-matière encyclopédique et alphabétique unifié
 
 
 

AccueilS'informerCoopération internationale

Coopération internationale

Sommaire

Introduction

Le langage RAMEAU est au coeur d'un certain nombre de coopérations internationales :

  • un partenariat historique lie la BnF à l'Université Laval (Québec) ;
  • RAMEAU est utilisé par le réseau suisse RERO ainsi que par de nombreux établissements documentaires belges francophones qui participent à son enrichissement par l'intermédiaire du Fichier national des propositions RAMEAU ;
  • il a été adapté en polonais (langage KABA) et en roumain (langage LIVES-ro) ;
  • il est utilisé dans un certain nombre de pays d'Afrique du Nord et du Proche-Orient (un projet d'"arabisation" de RAMEAU est envisagé), ainsi que dans des pays francophones d'Afrique subsaharienne ;
  • enfin, RAMEAU est partenaire de projets internationaux, parmi lesquels le projet multilingue européen MACS (Multilingual ACcess to Subjects = Accès multilingue par sujet).

Par ailleurs, le Centre national RAMEAU reçoit régulièrement des stagiaires étrangers, durant des périodes plus ou moins longues, ce qui favorise l'échange des expériences et des réflexions.

retour vers le haut de la page

Coopérations avec des institutions étrangères

Université Laval (Québec)

Un partenariat historique lie, depuis l'origine, la BnF et l'Université Laval (Québec) dans la mesure où RAMEAU est issu du Répertoire de Vedettes-matières Laval.

 

Au congrès de l’IFLA d’Oslo, en août 2005, une communication commune de l’Université Laval et de la BnF a permis de préciser les principes et l’esprit qui président à cette coopération : Répertoire de vedettes-matière et RAMEAU : deux langages d'indexation en français : un luxe nécessaire (texte publié dans International cataloguing and bibliographic control, vol. 36 (2), 2006).

Réseau RERO (Suisse)

La Convention signée le 5 avril 2012 entre la BnF et le réseau RERO (REseau ROmand) définit les modalités de la coopération entre les deux institutions, à la suite de la décision du réseau suisse d'adopter le langage RAMEAU pour l'indexation de ses documents et de participer à son enrichissement en formulant des propositions terminologiques par l'intermédiaire du Fichier national des propositions RAMEAU. Le réseau RERO fédère environ 250 établissements documentaires de la Suisse romande (bibliothèques patrimoniales, universitaires et de lecture publique).

retour vers le haut de la page

Bibliothèque nationale de Roumanie

La Convention signée le 2 mai 2006 entre la BnF et la Bibliothèque nationale de Roumanie a permis à cette dernière de traduire et d’adapter RAMEAU en roumain, avec le concours du Centre national RAMEAU, donnant ainsi naissance au langage d'indexation LIVES-Ro. Cette coopération s’inscrit dans une relation forte entre les deux établissements.

retour vers le haut de la page

Université de Varsovie

La Convention signée le 2 janvier 2007 entre la BnF et l'Université de Varsovie officialise une coopération déjà ancienne, puisque la Bibliothèque de l'Université de Varsovie a commencé à adapter RAMEAU en polonais à partir de 1991, donnant ainsi naissance au langage d'indexation KABA (Katalog Automatyczny Bibliotek Akademickich) qui est utilisé par le réseau des bibliothèques universitaires et scientifiques polonaises NUKAT. Cette coopération se manifeste également à travers de nombreux échanges d'informations et de réflexions entre le Centre national RAMEAU et l'équipe KABA.

retour vers le haut de la page

Programmes Internationaux

Programme MACS

 

Le programme MACS (Multilingual ACcess to Subjects = Accès multilingue par sujet) a pour but de développer l'accès multilingue par sujet, afin de permettre à l'utilisateur final ou professionnel d'interroger directement, dans sa langue maternelle, le contenu de catalogues étrangers : un utilisateur français pourrait ainsi rechercher, en français, sur le sujet qui l'intéresse, tous les documents signalés par les catalogues de bibliothèques étrangères, même s'ils sont indexés en allemand, en anglais, ou en toute autre langue.

 

Actuellement, dans le prototype proposé, l'interrogation par sujet peut se faire, au choix, en anglais, en allemand ou en français, dans les catalogues des quatre bibliothèques nationales partenaires : la Bibliothèque nationale suisse, la BnF, la Deutsche Bibliothek. Mais, tel qu'il a été conçu, ce projet pourrait être étendu à d'autres langues.

 

L'interrogation multilingue a été rendue possible grâce au travail effectué par les gestionnaires des trois langages d'indexation utilisés dans ces bibliothèques : RAMEAU (pour le français), LCSH (pour l'anglais), SWD (pour l'allemand). Le travail a consisté à établir des équivalences entre les sujets des listes d'autorité existantes (équivalences parfaites ou partielles, simples ou complexes) : il ne s'agit donc ni d'une traduction, ni de la création d'un nouveau thésaurus, mais d'une coopération qui, reposant sur un principe de gestion fédérative, préserve l'autonomie de chaque langage d'indexation. A terme, relier ainsi les langages d'indexation déjà existant par des équivalences devrait permettre d'accéder, via le protocole Z39.50, aux millions d'indexations déjà réalisées avec ces langages.

 

Techniquement, le projet a abouti à la réalisation d'un prototype par la société Index Data (Danemark) et Tilburg University Library (Pays Bas). Aujourd'hui validé, ce prototype contient les notions reliées entre elles, ainsi que les notices bibliographiques correspondant à ces notions dans les différents catalogues. Le prototype simule le futur fonctionnement du système multilingue grâce à deux interfaces, l'une permettant de gérer les équivalences entre les langages d'indexation, l'autre d'interroger les différents catalogues via ces équivalences. Mais il reste encore à prévoir, avant toute mise en œuvre effective, un développement capable d'assurer la mise à jour automatique des équivalences entre les langages d'indexation, au fur et à mesure de leurs évolutions respectives.

 

Issu du programme européen CoBRA+, poursuivi sous le patronage de la CENL (Conference of European National Libraries), MACS s'insère dans le projet TEL (The European Library), futur portail qui donnera un accès unique aux ressources des bibliothèques nationales européennes.

 

télécharger

MACS : mise à jour du projet / Bibliothèque nationale suisse - [fichier .pdf - 279 Ko]

retour vers le haut de la page

RAMEAU en SKOS

 

La traduction du langage RAMEAU en SKOS (Simple Knowledge Organisation Systems ou Système simple d'organisation des connaissances) a été menée en 2008, à titre expérimental, par Antoine Isaac, chercheur à la Vrije Universiteit d'Amsterdam, dans le cadre du projet européen TELplus, en partenariat avec la Bibliothèque nationale de France et le Centre national RAMEAU. Ce projet visait à exprimer le langage RAMEAU dans le formalisme du Web sémantique afin d'en faciliter l'utilisation dans ce nouveau contexte.

 

L'entrepôt RDF (Resource Description Framework) contenant le vocabulaire RAMEAU exprimé en SKOS a migré en 2012 vers les serveurs de la Bibliothèque nationale de France, dans le cadre du programme data.bnf.fr ; ce dernier permet désormais d'accéder à l'ensemble du vocabulaire RAMEAU en SKOS, et de le télécharger dans ce format.

 

De son côté, la Bibliothèque du Congrès a également mis à disposition son langage d'indexation LSCH en SKOS et, grâce au projet MACS, elle a pu réaliser un alignement de vocabulaire avec les concepts RAMEAU, démontrant ainsi la puissance de cet outil novateur.

 

en savoir +

RAMEAU et SKOS, Antoine Isaac, Thierry Bouchet in Arabesques, 2009, 54, pp. 13-14

 

consulter

les autorités RAMEAU en SKOS dans data.bnf.fr

 

consulter

les autorités de la Bibliothèque du Congrès en SKOS