Accéder au site de la BnF RAMEAU - Répertoire d'autorité-matière encyclopédique et alphabétique unifié

Réseau national RAMEAU

Les utilisateurs du langage RAMEAU coopèrent dans le cadre d’un réseau national régi par une convention.

Historique

À partir de 1980, les services d’indexation de la Bibliothèque nationale constituent, au fur et à mesure du catalogage courant, un fichier d’autorité-matière encyclopédique élaboré, de façon autonome, à partir du Répertoire de vedettes-matière de la Bibliothèque de l’Université Laval à Québec (Laval RVM), lui-même traduit de la liste de vedettes-matière de la Bibliothèque du Congrès (Library of Congress Subject Headings).

À partir de 1983, ce fichier d’autorité est développé en coopération avec le Ministère de l’éducation nationale et la Bibliothèque publique d’information (BPI), sous le nom de LAMECH (Liste d’Autorité Matière Encyclopédique, Collective et Hiérarchisée).

En 1987, la Bibliothèque nationale et le Ministère de l’éducation nationale s’associent pour gérer et diffuser en commun le répertoire d’autorité-matière qui prend le nom de RAMEAU (Répertoire d’autorité-matière encyclopédique et alphabétique unifié) : constitué au départ par les seules données de la Bibliothèque nationale, RAMEAU est désormais enrichi également par les créations et les mises à jour émanant des bibliothèques universitaires.

En 2001, une nouvelle convention vient se substituer à celle de 1987, afin de mieux prendre en compte le développement de RAMEAU, devenu entre temps un langage d’indexation national  : il est en effet désormais également utilisé par les bibliothèques de lecture publique, ainsi que par un certain nombre de bibliothèques de recherche et d’organismes privés.

Cette convention de 2001 est remplacée en 2011 par une nouvelle convention qui l’actualise.

Convention nationale de 2011

La convention RAMEAU de 2011 associe les principaux acteurs du réseau RAMEAU à travers les instances signataires : la Bibliothèque nationale de France (BnF), d’une part, le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche, le ministère de la Culture et de la Communication et l’Agence bibliographique de l’enseignement supérieur (ABES), d’autre part.

Elle précise le rôle et les modalités de participation de chaque partenaire dans le développement coopératif, la diffusion et la valorisation de RAMEAU, en France et à l’étranger :

télécharger la convention [fichier .pdf - 221 Ko]

consulter le compte rendu de la dernière réunion du Comité d’orientation RAMEAU (02/12/2013) [fichier .pdf - 174 Ko]

Centre national RAMEAU

Le Centre national RAMEAU est chargé de mettre en œuvre l’ensemble des responsabilités confiées à la Bibliothèque nationale de France dans le cadre de la convention RAMEAU de 2001. Administrativement, le Centre national RAMEAU fait partie, au sein de la BnF, du département de l’Information bibliographique et numérique.

Le Centre national RAMEAU est en premier lieu responsable de la gestion intellectuelle du langage d’indexation :

À cela s’ajoutent d’autres tâches, de nature administrative ou de gestion :

L’ensemble de ces fonctions est assuré par une équipe de sept personnes qui se répartissent la gestion des autorités par grands domaines du savoir.

voir aussi Les contacts du Centre national RAMEAU

Partenaires du réseau RAMEAU

Le réseau national RAMEAU, qui rassemble 300 établissements et organismes ayant chacun leur correspondant, est animé par trois principaux partenaires.

La Bibliothèque nationale de France, en premier lieu : si la BnF joue un rôle particulier à travers le Centre national RAMEAU, elle participe en effet également au réseau national en tant que bibliothèque utilisatrice du langage RAMEAU dans ses services de catalogage. A ce titre, une coordination de l’indexation-matière, dépendant du Service de la coordination du catalogue, veille notamment à la cohérence de l’indexation dans le catalogue général de la BnF, ainsi qu’à la définition d’une politique d’indexation propre à l’établissement.

L’Agence bibliographique de l’enseignement supérieur (ABES), ensuite  : établissement public placé sous la tutelle du ministère chargé de l’enseignement supérieur, l’ABES a pour mission de mettre en œuvre des outils d’informatique documentaire destinés à faciliter la gestion de la politique documentaire dans les établissements d’enseignement supérieur et de recherche. À cet effet, l’ABES administre le catalogue collectif Sudoc, alimenté principalement par les bibliothèques universitaires, et contribue activement, de ce fait, au fonctionnement du réseau RAMEAU (le Sudoc constituant le principal réservoir bibliographique, avec le catalogue de la BnF, à utiliser RAMEAU).

La lecture publique, enfin : les bibliothèques de lecture publique sont en effet de plus en plus nombreuses à adopter RAMEAU, dans la mesure où elles récupèrent les notices bibliographiques de la Bibliographie nationale française, mais aussi parce que les nombreux réseaux documentaires mis en place au niveau des villes ou des régions impliquent le choix d’un langage d’indexation partagé. Ces bibliothèques de lecture publique utilisant RAMEAU cherchent à s’organiser progressivement au niveau national, avec le concours de la Direction du livre et de la lecture.

Ces différents partenaires et utilisateurs participent à divers titres au réseau national :

Journées d’information RAMEAU

Depuis l’année 2000, des Journées nationales d’information, organisées à la BnF par le Centre national RAMEAU, permettent aux membres du réseau de se rencontrer périodiquement.

consulter les journées nationales d’information